lundi 1 avril 2019

Dim 31 mars / 45-tigres / VYC AF - Breuillet : 0-5

Il fait beau, le fond de l’air est très doux, et le terrain en herbe est sec et bosselé.
Les Dimanches se suivent et ne se ressemblent pas. Autant la semaine dernière tout nous a réussi, alors qu’hier tout nous a été contraire. Le pire est que c’est de notre faute. L’équipe en face est quand même la première de notre groupe, mais était privée de ses cinq meilleurs éléments partis jouer dans l’équipe première. Nous avions été battus 4 à 1 au match aller.
La première mi-temps avait pourtant bien démarré, malgré que, dès les premières secondes sur une attaque éclair, c’est Breuillet qui se crée la première occasion, sans succès heureusement.
Il faut attendre la 5ème minute pour voir Sergio descendre balle au pied coté gauche, résister à trois défenseurs et tirer au but. Tir que le gardien arrête. Sur l’action qui suit, c’est nous qui manquons d’encaisser un but, heureusement le tir passe de peu à coté. Le ballon va d’un camp à l’autre, nous dominons légèrement.
18ème, à la suite d’un beau travail de Stéphane coté gauche, le ballon arrive à Christophe B qui verra son tir heurter le poteau.
Dans la minute qui suit, Sergio sur la droite centre et c’est une main adverse qui arrête le ballon dans la surface. JC se charge de tirer le pénalty, mais certainement déconcentré par les contestations adverses, son tir n’est pas assez appuyé et le gardien arrête le ballon. Dans l’action qui suit, c’est Didier qui nous sauve d’un but tout fait.
Nous commençons a être un peu dominés, dans cette deuxième partie de première mi-temps, et nous enregistrons trois tirs consécutifs, sans résultat. OUF !!!!! à la 33ème minute, c’est Sergio qui sauve un ballon de but.
39ème, le N° 9 adverse, prend un carton jaune pour tentative de bagarre sur le terrain. Il faut dire qu’en plus, depuis le début du match il n’a fait que crier et invectiver nos défenseurs et là il a été chercher des noises à notre râleur à nous.
Très peu de temps après, sur un corner de Breuillet, Pascal prend un sérieux coup sur la tête (involontaire), et dans le même temps nous évitons de peu d’encaisser un but.
La fin de la mi-temps est sifflée sur ce score.
Durant la pause, Serge et JC, pas mécontents du résultat, demandent à nos joueurs de continuer à jouer ainsi.
Dès le début de la 2ème mi-temps, Breuillet prend l’ascendant sur nous, et à la 52ème minute, l’adversaire prend l’avantage par un tir dans l’entrée de la surface qui laisse notre gilet Jaune  sur place.      0 à 1.
Le match devient haché à la suite de multiples disputes, souvent provoquées par l’adversaire,(qui cherche a nous déconcentrer) et l’arbitre devra faire preuve d’autorité pour que le match continue sans problèmes.
Les fautes se multiplient, nous déjouons, et ainsi à la 62ème minute, JC fait une faute dans nos 16 m 50, et le pénalty qui s’en suivra sera transformé.       0 à 2.
Sur la touche, Serge commence a s’énerver et a donner de la voix, car nous perdons de plus en plus de ballons. Et pour couronner tout ça, Pascal sort sur blessure. (70ème)
73ème, attaque de Breuillet coté gauche, le ballon arrive au N° 9 qui marque.      0 à 3.
77ème, en voulant intercepter un ballon ans notre surface, Stéphane propulse celui-ci dans notre cage.
0 à 4.       En plus nous avons de la malchance.
85ème, le N°9 adverse descend notre moitié de terrain tout seul comme un grand et va crucifier Christian.     0 à 5.
Le match se termine sur ce score ô combien défavorable pour nous.
En conclusion, nous dirons que la première partie de ce match jusqu’à la mi-temps, a été çà peu près équilibrée, mais que la deuxième a été catastrophique, et que malgré quelques attaques sporadiques (mais néanmoins bien construites) nous avons été bien en dessous de nos ambitions. L’arbitre a été juste et a bien tenu la partie. A la fin du match, nos joueurs ne tenaient plus debout pour la plupart, et il est dommage qu’Albert ait une nouvelle fois été oublié sur son coté quand on sait ce qu’il peut apporter à notre attaque.
C’est un match a oublier au plus vite, et a passer à autre chose.
Votre bien dévoué PHIPHI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire